• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

Ecriture, capitalisme et nécropolitique

  • Niveau d'étude

    Bac +4

  • Composante

    Lettres et langues

  • Volume horaire

    15h

  • Période de l'année

    Semestre 7

Heures d'enseignement

  • UE4 Séminaires Espagnol - CM Ecriture, capitalisme et nécropolitiqueCM9h
  • UE4 Séminaires Espagnol - CM Ecriture, capitalisme et nécropolitiqueTD6h

Programme détaillé

Au début des années 80, l’Amérique latine connaît un processus de démocratisation qui va progressivement mettre fin aux dictatures. Certains considèrent que cette transition n’est pas encore achevée et que le concept même de démocratie n’est pas à définir seulement dans son opposition à celui de dictature. Il doit être réévalué à l’aune des violences structurelles (Bourdieu) liées au modèle capitaliste dominant. Le concept de “nécropolitique” d’Achille Mbembe (2011) permet de comprendre ces schémas de pensée et de représentation en Amérique latine. Les jeunes démocraties vivant à l’ère de ce que Colin Crouch appelle la “post-démocratie” ne suppriment pas des vies mais décident implicitement de laisser mourir certaines populations. Mbembe montre ainsi comment l’économie de la mort s’est introduite dans les circuits de production (marchande, culturelle) et dans les relations de pouvoir. La “mémoire” des morts n’est ainsi plus celle qui est tournée vers le passé (dictature) mais celle qui s’écrit au présent (démocratie).

Lire plus