• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

Sciences Humaines et Sociales

Master Géographie, aménagement, environnement et développement

Géographie, aménagement, environnement et développement
  • Niveau de diplôme

    Bac +5

  • ECTS

    120 crédits

  • Durée

    2 ans

  • Composante

    Sciences Humaines et Arts

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Le Master portant la mention « Géographie, Aménagement, Environnement et Développement » (GAED), adossé au laboratoire RURALITES, propose d’interroger les pratiques de gestion et de développement des territoires en transition. Cette orientation est formalisée dans l’intitulé de la formation « GEStion et développement des Territoires en Transition (GESTT). Le Master s’inscrit dans la continuité des spécialités intégrées à notre offre de formation depuis de nombreuses années : diagnostic territoriaux et paysagers, prospective et développement local sont des axes structurants de la formation. L’équipe pédagogique a complété ce programme par l’introduction de la thématique des transitions. Cela permet d’engager un renouvellement de la manière d’intégrer les questions environnementales dans le master GAED de l’Université de Poitiers et de prendre en compte les tentatives les plus récentes de dépassement du paradigme du développement durable. Il s’agit donc, sur le plan scientifique, de contribuer à la compréhension des agencements spatiaux émergents et mouvants qui résultent des initiatives de transitions. Celles-ci sont saisies à travers la mise en œuvre de politiques publiques et de projets de développement local. Les transitions sont également appréhendées « par le bas », à partir d’un décryptage de mobilisations sociales variées. Ces ensembles sont abordés de manière critique et les modalités d’enseignement favorisent l’expression d’une réflexivité de la part des acteurs de terrain que nous sollicitons.

Le Master GAED est une formation ouverte – pluridisciplinaire et transdisciplinaire, qui place « l’espace des sociétés » au cœur de son programme. Ainsi, notre formation est conçue selon une double perspective pluridisciplinaire et transdisciplinaire : il accueille des étudiants issus des disciplines qui ont pour point commun les thèmes de l'environnement et des territoires (Géographie, Histoire, Sociologie, Economie, Ecologie, Droit, Philosophie, etc.) et il s'appuie sur des intervenants universitaires et professionnels provenant d’horizons disciplinaires et techniques variés.

Lire plus
  • La capacité d’accueil de la formation en entrée (Master 1) est fixée à 26 places.

    Capacité d'accueil

Objectifs

Sur le plan scientifique, afin de former des professionnels de la gestion et du développement des territoires, nous offrons une large gamme de connaissances sur les nouvelles formes d’habiter qui sous-tendent ces volontés de transition. Avec les étudiants, les professionnels et les enseignants-chercheurs nous explorons, en amont, les différentes sources théoriques et les héritages qui alimentent les différentes stratégies de transitions. Puis, à l’aval, nous analysons comment les projets de développement local sont orientés par cette poussée du paradigme de la transition. Les mutations de ces territoires en transition sont étudiées selon trois perspectives croisées :

1-thématiques (énergie, agriculture et alimentation, le foncier et les usages collectifs des sols, la gestion de la nature et des paysages, le pilotage de la biodiversité) ;

2-politiques (gouvernance, innovations et interactions sociales, conflits, participation) ;

3-opérationnelle (diagnostic, prospective, analyse stratégique, médiation).

Les territoires reconfigurés par les transitions donnent à voir de nouveaux motifs spatiaux (lieux, réseaux, aires, lignes de front). Dans le même temps émergent de nouveaux réseaux d’acteurs et de nouvelles formes d’interactions sociales plus ou moins précaires. L’approche critique des transitions permet à l’équipe pédagogique d’intégrer les questions de justice et de pouvoir, de mobilités subies et choisies ou encore celles de déséquilibres en jeu dans la mise en œuvre des transitions (Nords / Suds ; hommes / femmes ; riches / pauvres, etc.).

Lire plus

Savoir faire et compétences

Sur le plan des compétences professionnelles, le master GAED ambitionne d'apporter à chaque étudiant, quel que soit le thème d'étude choisi par ce dernier, une formation étayée par cinq grands domaines de compétences :

  • la capacité à proposer des analyses systémiques à différentes échelles spatio-temporelles ;
  • la capacité à mobiliser des données existantes (socio-économiques, environnementales, démographiques, territoriales), à en produire de nouvelles et à les analyser de manière spatialisée;
  • la capacité à se repérer dans les maillages territoriaux, les politiques publiques mises en œuvre, les jeux d’acteurs publics et privés et les territorialités des habitants, et de se situer dans les débats épistémologiques et opérationnels ;
  • la capacité à maîtriser des outils méthodologiques appliqués à l'analyse de l'environnement, des territoires et des politiques publiques ;
  • la capacité à combiner une approche analytique et un regard multidisciplinaire appliqués aux interactions entre fonctionnement socio-spatial et représentations.
Lire plus

Référentiel de compétences

Le master Géographie, Aménagement, Environnement, Développement (GAED) ambitionne d'apporter à chaque étudiant, quel que soit le thème d'étude choisi par ce dernier, une formation étayée sur sept grands domaines de compétences (tableau ci-dessous). Le master GAED forme des développeurs territoriaux, des acteurs des transitions environnementales et sociales capables d'appréhender par une approche multiscalaire et des outils spécifiques (enquêtes, cartographie, représentations et visualisations graphiques et Systèmes d’Information Géographique) les multiples temporalités des mutations territoriales et des transitions environnementales et sociétales.

DOMAINES

COMPETENCES, CAPACITES ET SAVOIR-FAIRE

IDENTIFICATION des enjeux territoriaux 

Proposer des analyses systémiques à différentes échelles spatio-temporelles :

-       Identifier et prévoir les conséquences de l’action de l’homme sur différents espaces

-       Effectuer une analyse historique de l’évolution d’un territoire

-       Elaborer un diagnostic environnemental et social

GESTION et PRODUCTION de données  variées

Mobiliser des données existantes (socio-économiques, environnementales, démographiques, territoriales), en produire de nouvelles et à les analyser de manière spatialisée

COMPRENDRE les fonctionnalités

Se repérer dans les maillages territoriaux, les politiques publiques mises en œuvre, les jeux d’acteurs publics et privés et les territorialités des habitants :

-       Analyser et identifier les jeux d’acteurs

-       Identifier et gérer les conflits

-       Intégrer dans les analyses les problématiques des différents services spécialisés publics et privés

MAITRISE des outils méthodologiques

Appliquer les démarches et les outils à l'analyse de l'environnement, des territoires et des politiques publiques :

-       Système d’information géographique

-       Questionnaires et enquêtes

-       Utiliser des logiciels de bureautique et de cartographie

-       Structurer et gérer des bases de données spatialisées

-       Numériser des données (vectorisation, photo-interprétation)

-       Géocoder

Savoir VARIER les regards et les approches

Combiner une approche analytique et un regard multidisciplinaire appliqués aux interactions entre fonctionnement socio-spatial et représentations sur des sujets croisés ;

-       Energie

-       Alimentation

-       Mobilisations sociales, conflits, controverses

-       Economie sociale et solidaire

-       Paysages et gestion des espaces naturels

METTRE en place des projets

Savoir gérer toutes les phases d’un projet de territoire, de la conception à la communication 

-       Travailler en concertation avec tous les acteurs locaux et usagers du projet pour en garantir la pertinence et la faisabilité sous différentes formes (réunions, ateliers thématiques, démarches participatives)

-       Elaborer un cahier des charges

-       Présenter, proposer et argumenter le projet devant u public varié : élus, professionnels, habitants, gestionnaires

DEVELOPPEMENT DE L’ESPRIT CRITIQUE

Se situer dans les débats épistémologiques en maitrisant les grands cadres de réflexions contemporains et en les reliant aux contextes opérationnels :

-       Anthropocène

-       Justice spatiale

-       Transitions sociales et environnementales

-       Géohistoire

-       Trajectoires patrimoniales

-       Paysage

           

Lire plus

Formation internationale

Formation tournée vers l’international

Dimension internationale

Le Master GAED accueille chaque année des étudiants étrangers, qui sont intégrés soit en master 1 soit en master 2.

Le master GAED prévoit également, dans le contenu des enseignements, d’apporter des éclairages internationaux, en illustrant par des exemples pris dans divers pays du monde, sur des situations, des exemples d’initiatives ou de politiques territoriales de développement et de transition. Il prévoit de mettre en application les enseignements par des voyages d’étude ou de terrain qui peuvent être réalisés à l’étranger. Enfin, les étudiants du master GAED ont la possibilité de réaliser un semestre ou une année à l’étranger en intégrant un programme d'échange de l'UFR Sciences Humaines et Arts de l’Université de Poitiers.

Lire plus

Organisation

Aménagements particuliers

L'emploi du temps des étudiants inscrits en formation continue et qui n'ont pas la possibilité totale d'un congé pour formation peut faire l'objet d'un aménagement avec les responsables du master. Le master est ouvert à la formation continue, en revanche il n’est pas adapté à l’alternance à ce jour.

Lire plus

Stages

Stage

Obligatoire

Durée du stage

Ateliers collectifs à durée variable + stage individuel de 4 à 6 mois

Stage à l'étranger

Possible

Durée du stage à l'étranger

4 à 6 mois en master 2

-Facultatif en M1 / obligatoire en M2

-Stage obligatoire de 4 à 6 mois

-Possibilité de réaliser le stage de M2 à l’étranger

-Le stage obligatoire de M2 peut, sous réserve de validation par l’équipe pédagogique, être remplacé par l’élaboration d’un projet de recherche dans la perspective d’une poursuite en doctorat. Par ailleurs, la mise en place d’une démarche de création d‘une activité professionnelle peut aussi être une alternative au stage classique. Se référer pour cela au dispositif du « pôle pépite » : https://safire.univ-poitiers.fr/creer-mon-activite/

Lire plus

Programme

La formation s’organise en deux années totalisant 120 ECTS. Chaque année est subdivisée en deux semestres de 30 ECTS chacun. La formation comprend plusieurs principes d’organisation. Tout d’abord le socle méthodologique repose sur une UE dédiée tout au long de la formation dont l’enseignement est séquencé par des ateliers intensifs et permettant une spécialisation progressive en SIG-cartographie ou bien en en méthodes d’enquêtes en sciences sociales.

Sur ce socle méthodologique prennent appui deux UE thématiques. La première porte sur les transitions environnementales (contexte d’émergence, socle théorique, grille d’analyse). La deuxième UE thématique est centrée sur les concepts, politiques et outils relatifs à la gestion des territoires. Une quatrième UE, au cours des semestres 1, 2 et 3, permet d’assurer un enseignement contextualisé de l’anglais. La cinquième UE regroupe l’enseignement de la démarche de recherche et des méthodes d’optimisation du parcours professionnel (mémoire, stage, etc.). Sur ce plan, les étudiants peuvent faire un premier stage court en Master 1 (facultatif) en parallèle ou à la suite de la réalisation de leur mémoire. Mais le stage de 4 mois minimum (le plus souvent 6 mois) est obligatoire au semestre 4 : associé au mémoire de fin d’étude, il permet de boucler le processus de formation.

A cette structure s’ajoute une UE supplémentaire de projet tuteuré à partir du deuxième semestre. Ainsi, en Master 1, les étudiants réalisent un premier projet tuteuré qui leur offre la possibilité d’engager une spécialisation. En effet, les étudiants peuvent choisir d’effectuer l’un ou l’autre des deux ateliers suivants :

-l’atelier portant sur la mise en œuvre d’un projet de diagnostic / de prospective de territoire

-L’atelier centré sur l’analyse d’un projet de transition

Il s’agit à ce niveau d’une initiation au travail collectif et à la logique de projet. En Master 2, le projet tuteuré est développé sur les deux semestres. Ici encore, deux ateliers au choix sont proposés. Ils sont plus transversaux thématiquement et surtout, ils sont plus robustes sur le plan de la mise en situation professionnelle.

Lire plus

Sélectionnez un programme

Parcours Gestion et développement des territoires en transition (GESTT)

Le parcours « Transitions Environnementales et sociétales » (TES) enrichit le master mention Géographie, Aménagement, Environnement, Développement d’une opportunité donnée à l’étudiant-e de se spécialiser dans une nouvelle problématique très contemporaine, les transitions. Par la présentation de savoirs nouveaux et de pratiques professionnelles concrètes, le parcours TES a l’ambition de donner aux futurs acteurs-trices des territoires les meilleurs outils pour appréhender tous les types de transitions désormais en mouvement dans les sociétés, au Nord comme au Sud.

Voir la page complète de ce parcours

  • UE1 - METHODES ET OUTILS D'ANALYSE DE L'ESPACE ET DES SOCIETES - INITIATION

    9 crédits
    • Atelier 1 - Cartographie statistique

    • Atelier 2 - SIG/ cartographie

    • Atelier 3 - L'enquête en Sciences Sociales

    • Micro projet

  • UE 2 -Les transitions sociétales et environnementales

    6 crédits
    • Les fondamentaux de la transition

    • Approche thématiques des transitions - initiation

    • Observatoire des transitions

  • UE 3- Aménagement, développement local et diagnostic de territoire

    6 crédits44h
    • Les politiques publiques (urbain, rural, environnement)

    • Le diagnostic de territoire et l'évaluation des politiques publiques

    • Exercice collectif de diagnostic de territoire

  • UE 4 - LANGUE VIVANTE

    3 crédits
  • UE 5 - Méthode de recherche et insertion professionnelle

    6 crédits
    • Démarche et méthodes de recherche (protocole 1)

    • Insertion et projet professionnel

  • UE 1 Méthodes et outils de l'analyse de l'espace et des sociétés

    6 crédits
    • Atelier 4 - édition cartographique/infographie

    • PORTFOLIO 1

  • UE 2 - PRATIQUES ET PROJETS DE TRANSITION

    6 crédits
    • Approches thématiques des transitions (approfondissement)

    • Démarche de projet

  • UE 3 - Les temps des territoires

    6 crédits
    • Géohistoire - trajectoires et résilience des territoires

    • Prospective et stratégie territoriale (théorie et méthode)

  • UE 5 - Langue (anglais)

    3 crédits
  • UE 4 - PROJETS - ATELIERS DE TERRAIN

    3 crédits
    • Au choix : 1 à 2 parmi 2

      • Atelier de terrain - transitions environnementales et sociétales

      • Atelier de terrain - gestion des territoires et développement local

  • UE - 6 Mémoire et projet professionnel (stage facultatif)

    6 crédits
    • Démarche de recherche

    • Insertion et projet professionnel

  • UE1 - METHODES ET OUTILS D'ANALYSE DE L'ESPACE ET DES SOCIETES

    3 crédits
    • Au choix : 1 à 2 parmi 2

      • THEORIE ET OUTILS DE L'ANALYSE SPATIALE

      • Approfondissement SIG-CARTO/enquête

        • Au choix : 1 à 2 parmi 2

          • Parcours SIG-CARTO

          • Parcours ENQUETE EN SCIENCES SOCIALES

  • UE 2 - THEORIES ET PRATIQUES DES TRANSITIONS

    6 crédits
    • Les fondamentaux de la transition (approfondissement)

    • Approche thématique des pratiques de transition

    • CONFLITS D'USAGES / CONTROVERSES / MEDIATION

  • UE3 - GESTION DES TERRITOIRES ET DEVELOPPEMENT LOCAL

    6 crédits
    • MUTATIONS SOCIO-SPATIALES ET DYNAMIQUES TERRITORIALES

    • ACTION PUBLIQUE ET ACTEURS TERRITORIAUX

    • TEMPS LONG, TEMPORALITES ET PROSPECTIVE

  • UE4 - PROJET TUTEURE ET TERRAIN

    6 crédits
    • Réponse à la commande

    • Terrain

  • UE 5 - LANGUE VIVANTE

    3 crédits
  • UE 6 - MEMOIRE, ET PROJETS D'INSERTION PROFESSIONNELLE

    6 crédits
  • UE1 - Méthodes et outils de l'analyse de l'espace et des sociétés

    3 crédits
    • Au choix : 1 à 2 parmi 2

      • SPECIALISATION SIG-CARTOGRAPHIE

        • Cartographie dynamique / webmapping

        • SIG-Raster

        • Système de gestion de bases de données spatialisées

      • SPECIALISATION ENQUETE EN SCIENCES SOCIALES

        • Analyse textuelle et lexicométrie

        • Cartographie et analyse des réseaux web

        • Systèmes de gestion de bases de données 

  • UE2 - PROJET TUTEURE

    3 crédits
  • UE3 - MEMOIRE ET PROJETS D'INSERTION PROFESSIONNELLE

    24 crédits

Admission

Conditions d'accès

Les candidat.e.s doivent disposer d’un Bac + 3. La mention GAED vise l’intégration d’étudiant.e.s issus de la filière géographie et aménagement mais également d’autres horizons disciplinaires tels que : l’histoire, la sociologie, l’économie, l’écologie, la philosophie, l’anthropologie, etc.

Cette formation est également accessible aux adultes qui désirent reprendre des études (salariés, demandeurs d'emploi...) titulaires du diplôme requis ou bénéficiant d'une validation d'acquis (VAPP, VAE).

 

Lire plus

Modalités d'inscription

Candidater sur https://ecandidat.appli.univ-poitiers.fr/

La sélection des candidatures est effectuée sur la base de l’étude des dossiers déposés sur la plateforme ecandidat. En plus des pièces administratives demandées et du cv, la lettre de motivation doit intégrer la présentation des champs d’intérêts du / de la candidat.e (thème de mémoire envisagé) ainsi que d’une brève présentation du projet d’insertion professionnelle.

Lire plus

Capacité maximum

La capacité d’accueil de la formation en entrée (Master 1) est fixée à 26 places.

Lire plus

Et après

Insertion professionnelle

Le master GAED forme des développeurs territoriaux, des chargés de mission, des chargés d’études et des chefs de projets dans le champ de la gestion des territoires et de l’environnement. Plus largement, nous formons des acteurs des transitions environnementales et sociales capables d'appréhender, par une approche multiscalaire et avec des outils spécifiques (enquêtes, cartographie, représentations et visualisations graphiques et Systèmes d’Information Géographique), les multiples temporalités des mutations territoriales, des transitions environnementales et sociétales. Les étudiants peuvent faire valoir leurs connaissances et leur compétences auprès d’opérateurs variés : Etat, collectivités locales et territoriales, associations, bureaux d’étude. La formation permet également de poursuivre vers la recherche (doctorat).

Nous veillons à arrimer solidement l’acquisition des connaissances à celle des compétences permettant aux étudiants « de faire » et de disposer d’un bagage technique indispensable à leur intégration professionnelle. Ainsi, tout au long de la formation, un parcours méthodologique se déploie depuis la remise à niveau  jusqu’à l’approfondissement dans les domaines clés suivants : sémiologie graphique et édition cartographique, statistiques, SIG, enquête et entretiens en sciences sociales). Ce programme méthodologique robuste est mutualisé en M1 comme en M2 avec le master « Migrations Internationales » de l’Université de Poitiers adossé au laboratoire Migrinter. Cette mutualisation assure la solidarisation de l’équipe du département de géographie et des laboratoires associés aux formations.

Lire plus
  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés

  • Candidater