Parcours Livres et médiations : édition, commercialisation et vie littéraire

Domaine : Arts, Lettres, Langues

  • Composante(s)

    Lettres et langues
  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Le parcours « Livre et médiations : édition, commercialisation et vie littéraire » est un parcours  à visée professionnalisante cherchant à former des acteurs et des actrices du développement éditorial et culturel autour du livre et de la lecture, capables d’intervenir dans, et de faire évoluer, toutes les étapes et formes  (édition, diffusion, médiation/vie littéraire lors de festivals ou sur le web) des chaînes du livre papier et numérique. Centré sur les différentes formes de médiations, c’est-à-dire sur toutes les manières pour une œuvre artistique de rencontrer des lecteurs et lectrices, le parcours met l’accent sur l’organisation et l’animation des manifestations, des festivals, des évènements culturels, des programmes d'activités culturelles autour du livre (et à travers l’invitation d’auteurs et d’autrices, d’éditeurs et d’éditrices…) au sein de structures variées.

La notion de médiation implique en effet à la fois des connaissances, des compétences, des techniques et une éthique. En tant que manière de favoriser l’accessibilité à des œuvres et leur visibilité, elle est au cœur des enjeux contemporains du livre et de la lecture en raison de la concentration éditoriale qui s’est renforcée ces dernières années mais aussi de l’apparition puis de l’extension de livres, d’œuvres ou de modes de lectures liés au numérique. La médiation ne permettant pas seulement l’accès mais la compréhension et le plaisir, elle implique une grande connaissance de la littérature contemporaine et des outils et espaces de création, d’édition, de commercialisation et de diffusion en renouvellement constant depuis quelques décennies.

Tous les domaines de la chaîne du livre sont concernés, de la création littéraire à l’animation culturelle, en passant par l’édition, la diffusion, les bibliothèques et les librairies, l’enseignement, la  critique…Tous les métiers du livre sont concernés, de l’auteur à l’animateur culturel, en passant par l’éditeur, le diffuseur, le bibliothécaire, le libraire, l’enseignant, le critique… car la notion de médiation recoupe aussi les idées de communication et de marketing (promotion et commercialisation) mais à partir d’une connaissance des œuvres  qui fait de la médiation une passation du sens et de l’art.

Objectifs

L’objectif du parcours est de former des cheffes et chefs de projets ou des expert·e·s dans le domaine des médiations de la littérature afin de répondre aux nouveaux besoins liés aux mutations du « livre » (ou des oeuvres numériques) et du processus depuis sa création à sa diffusion et réception.

Les projets d’édition, de librairie, de promotion et de diffusion, au centre de la formation, tiennent compte des enjeux fondamentaux liés à la dimension numérique (web design, web dynamique et interactif, édition structurée, littérature hypermédiatique, présence et identité numérique) et à l’internationalisation et la concentration du marché du livre

Il a pour but de former des acteurs et actrices du développement culturel et éditorial autour de la littérature contemporaine et de la lecture, des expert·e·s dans l’actualité du livre (création, édition, diffusion et vie littéraire) doté·e·s d’une solide culture littéraire et artistique et d’une connaissance des outils et ressources actuelles, et capables d’organiser et de gérer des manifestations, des festivals, des événements culturels, des programmes d'activités culturelles autour de la littérature au sein de structures variées.

 

Pour ce faire, la formation du parcours met l’accent sur :

  • une maîtrise importante des outils techniques : ces outils en constante évolution doivent être maîtrisés par tout.e étudiant·e sortant du parcours en termes de maîtrise avancée du webdesign et du web dynamique (web 3.0 et son histoire, html 5, flux, réseaux…), édition structurée (gestion des métadonnées, secrétariat de rédaction, production de contenus pour tous supports).
  • la maîtrise des méthodes techniques et intellectuelles permettant notamment de créer et de gérer le site ou plate-forme WEB d’une structure culturelle autour du livre (Médiathèque, Structure régionale pour le livre, Association, collectivités locales…)
  • une pratique et connaissance de la création contemporaine : des ateliers d’écriture avec des écrivain.e.s et des cours sur la littérature contemporaine (en particulier la littérature numérique, hypermédiatique) permettent aux étudiant·es de se situer dans la création contemporaine.
  • un travail de terrain : mettre en œuvre un projet (éditorial, culturel) : définir les objectifs et le contexte, réaliser et évaluer l’action ; organiser une manifestation culturelle et scientifique : faire un budget, réaliser une programmation, développer des outils de communication, médiatiser un évènement, accueillir un public.

Savoir-faire et compétences

Connaissances et compétences

  • Connaissances en littérature (toutes aires linguistiques et géographiques, toutes époques) et sciences humaines. Maîtrise des grandes formes d'expression littéraire, de leurs spécificités en termes de contraintes et de tradition.
  • Savoir lire et interpréter un texte dans sa rhétorique et ses implicites, être capable d’en dégager les enjeux et potentiels en contexte et en circulation. Avoir un recul critique sur les oeuvres et les lectures.
  • Maîtrise des enjeux économiques, sociologiques et politiques relatifs à la création, l’édition, la commercialisation et la diffusion de la littérature contemporaine.
  • Connaissance des différentes matérialités du livre (papier/numérique, illustré ou non, livres-objets, livres d’artistes…).
  • Maîtrise des logiciels d’édition sur support papier et numérique (Indesign, Photoshop, langages de programmation html, xml et CMS) et de communication, promotion.
  • Capacité à monter un projet éditorial viable.
  • Capacité à organiser un évènement littéraire (rencontre d’auteur/autrice, animation en librairie ou bibliothèque, prise en charge des tâches de préparation, communication, promotion et réalisation dans le cadre du festival « Bruits de langues » à l’université de Poitiers).

 

Compétences professionnelles

  • Connaissance économiques et juridiques : établir les contrats et les devis, préparer les documents nécessaires au traitement des questions administratives et juridiques construire un budget prévisionnel de projet et étudier la faisabilité des projets ; réaliser l’ensemble d’un cahier des charges ou d’un dossier technique
  • Mobiliser une équipe autour d’un projet commun : coordonner et animer une équipe, coordonner les relations avec les partenaires, les fournisseurs, planifier et suivre les différentes étapes de la mise en œuvre d’un projet (éditorial, culturel…), construire des plannings et les respecter, concevoir un programme de travail, le répartir entre les différents acteurs, gérer des conflits
  • Connaissances techniques : rédiger des cahiers des charges et des procédures techniques, maîtriser une station PAO, ses logiciels et gérer les formats d'entrée et de sortie, intégrer les évolutions des techniques et normes du domaine, mettre en œuvre les techniques de fabrication pour différents supports, appliquer les règles de mise en page et modes de traitement et d’épreuvage des illustrations pour différents supports, appliquer et faire appliquer règles typographiques et les normes et usages propres à l’édition, utiliser une ou plusieurs applications graphiques et ou de traitement d'images
  • Coordonner les aspects logistiques et techniques d’un évènement éditorial et culturel ; construire un projet éditorial cohérent : adaptation du contenu et de la forme au public cible, choix techniques en relation avec le marché visé ; produire les informations et documents accompagnant l’évènement, contribuer à la promotion et à la communication de l’événement
  • Participer à la définition des contenus par des connaissances en littérature contemporaine
  • Contrôler la conformité et la qualité des prestations et de la réalisation dans un projet éditorial et culturel
  • Conduire des achats de prestation de service
  • Mettre en place une comptabilité analytique
  • S’impliquer dans un (ou des) réseau(x) professionnel(s )

Dimension internationale

Formation tournée vers l’international

Mobilité entrante :

La formation est ouverte aux étudiant.e.s étranger.ère.s, sous condition d’un niveau suffisant de français. La formation dispose d'un catalogue de cours et d'UE disponible en ligne avec les crédits ECTS correspondants.

Le parcours a accueilli depuis son ouverture en 2012 des étudiant.e.s d’Algérie, de Belgique, du Bénin, du Brésil, du Canada, de Chine, d’Italie et de République Tchèque et du Liban.

 

Mobilité sortante : La mobilité à l’étranger dans le cadre du master est encouragée. Les étudiant.e.s bénéficient de l’ensemble des accords d’échange internationaux noués par l’Université de Poitiers. Ils sont également accompagnés par l’équipe pédagogique s’ils ont des projets de poursuite d’études à l’étranger.

Au cours de leur M2 (S9), les étudiant.e.s peuvent réaliser un séjour d’études dans une université étrangère, en particulier une des trois universités partenaires du master : université de Sao Paulo (Brésil), université d’Aarhus (Danemark), l’UQAM (Québec). Depuis 2012, un certain nombre d’étudiant.e.s ont effectué leur stage à l’étranger : alliance française d’Ostrava en République Tchèque, Centre tchèque de Bruxelles, alliance française de Dublin, éditions Esperluète à Bruxelles, éditions Alto au Canada, laboraoire NT2 de Montréal…

Télécharger cette fiche

Langue(s) d'enseignementFrançais

StageObligatoire (3 mois)

Stage à l'étrangerPossible (3 mois)

Inscriptions
SeptOctNovDec
JanFebMarApr
MayJunJulAug

Autre(s) structure(s) partenaire(s)

Partenaires

Un partenariat constant avec les différents professionnels de la Région dans le domaine du livre (libraires, éditeurs, organisateurs de festival, bibliothécaires, etc. de Poitiers, Niort, La Rochelle) : intervenants au sein du master (conférences ou formation), stages pour les étudiants dans ces structures, co-organisation d’événements ou de journées professionnelles.

 

Partenaires socio-économiques

Centre du Livre et de la lecture / L’éclat (Nouvelle Aquitaine) – Poitiers

Médiathèque François Mitterand – Poitiers

Bibliothèque d’Angers – Angers

Maison des écrivains et de la littérature (MEL) – Paris

Librairie « La belle aventure » - Poitiers

Librairie Gibert Joseph – Poitiers

DRAC Nouvelle Aquitaine

Association Le Plac’art – Poitiers

Editions La Nouvelle Escampette – Chauvigny

Maison d’édition et revue La Licorne – Poitiers/Rennes

Gwen Catala éditeur – Toulouse

Editions E-Fractions – Faugères

Gestes éditions – Niort

Editions Verticales – Paris

Editions Chandeigne – Paris

Editions Flblb – Poitiers

Editions LeLézard noir – Poitiers

Festival Littératures européennes – Cognac

Festival Littératures métisses – Angoulême

Festival Francophonies en Limousin – Limoges

Collection Or Normes – Poitiers

Association Les Yeux d’Izo – Poitiers

 

Organisation

Contenu de la formation

Le parcours s’effectue en 2 ans : la première année permet de donner tous les éléments théoriques et pratiques en vue du stage en immersion au S3 (stage de 3 mois minimum mais 7 mois possibles entre juin et décembre), avant un retour au S4 pour finaliser certains projets et permettre la rédaction du mémoire de fin de cycle.

 

Le parcours comprend 4 UE par semestres :

une UE1 d’enseignements fondamentaux (44h de cours et 24h de suivi d’actualité scientifique et culturelle dans le semestre), communs à toute la mention Textim et centrée sur les relations entre le texte et l’image, à travers l’histoire et sous ses différentes formes, ainsi que sur la création contemporaine.

 

Une UE2 de langue vivante (anglais ou autre langue au choix) de 18h par semestre

 

Une UE3 qui se partage en deux blocs :

  • Les pratiques communes (32h par semestre) qui sont des séminaires partagés avec d’autres parcours de la mention TEXTIM, les parcours « Littératures, Arts et sciences sociales » (LASS) et Littératures et culture de l’image » (LCI). Elles forment donc un axe plus orienté vers la recherche.
  • Les séminaires de spécialité (54h par semestre) forment le cœur théorique et pratique du parcours avec des séminaires centrés sur les questions de médiations (auctoriale, éditoriale et au niveau de la vie littéraire, sur support papier ou numérique).

 

Une UE4 centrée sur les projets professionnels (culturels et éditoriaux), l’investissement, les stages, l’encadrement, le mémoire de M2… En plus des heures de cours (24h par semestre environ), ces cours relèvent tous des stages ou projets tutorés et demandent donc un fort investissement.

 

Spécialisation progressive

Le principe de spécialisation progressive est appliqué conformément au CNF (Cadre National de Formation). En master 1, les enseignements mutualisés représentent environ 50% des enseignements, répartis principalement dans l’UE1 (« Enseignements fondamentaux »), dans l’UE2 (UE de langue vivante pour toute la mention) et dans l’UE3 (séminaires de pratiques communes entre deux parcours). En master 2, les enseignements mutualisés représentent environ 25% des enseignements.

Contrôle des connaissances

L’évaluation est réalisée en contrôle continu tout au long du master (aucune session d’examen dans une période fixée) ; ses modalités varient selon les pratiques pédagogiques mises en œuvre mais sont évalués aussi bien l’assiduité, l’investissement, la participation, la démarche et les résultats lors des projets culturels et éditoriaux, que des écrits ou oraux plus traditionnels (dossiers, oraux, soutenances, rapport de stage, mémoire…).

Aménagements particuliers

Afin de favoriser la réussite des étudiant.e.s, en lien avec la politique de l’université de Poitiers, le contrat d’aménagement d’études [CAE] est un dispositif régulièrement utilisé. Le CAE est rempli en concertation entre l’étudiant.e et le/la responsable de formation, et est validé par la direction de l’UFR. Il peut concerner aussi bien le suivi des cours (supports pédagogiques en ligne, aménagements de l’emploi du temps, formation sur deux ans) que les modalités de contrôle de connaissances, en fonction des contraintes et des besoins spécifiques de l’étudiant à même de justifier de sa situation : étudiant.e en situation de handicap ; étudiant.e salarié.e ; étudiant.e en situation de longue maladie ; étudiante enceinte ; étudiant.e chargé.e de famille ; étudiant.e engagé.e en situation de responsabilité dans une association dont l’objet est en lien avec l’UP ou élu.e des Conseils de l’UP ou de l’UFR, ou pouvant attester d’une activité significative dans la vie associative de l’UP ou de l’UFR ; sportif.ive de haut niveau, etc.

Ce dispositif permet aux étudiant.e.s de suivre des stages/ou être salarié.e dans le domaine tout en poursuivant leur formation. Un dispositif plus net d’alternance est à l’étude.

Stages

Stages

En M1, les étudiants choisissent des stages brefs d’observation (1 mois) au 1er ou 2nd semestre ; ils sont totalement libres et le stage n’est pas évalué même s’il peut être pris en compte et validé dans la formation. L’enjeu est pour les étudiants d’appréhender le monde professionnel, d’observer différentes pratiques en complément de leur formation universitaire et d’avancer dans leur voie professionnelle et personnelle.

 En M2, le stage est choisi en concertation entre l’étudiant, les responsables du master et la structure d’accueil lors du 2nd semestre du M1 : l’étudiant présente à la fin du M1, lors d’un oral, un bilan de son M1 et un projet pour le M2. Ce stage de M2 est le plus souvent en lien étroit avec un projet de mémoire qui sera soutenu à la fin du M2. L’étudiant informe régulièrement ses enseignants pendant son stage. L’évaluation du stage proprement dite se fait à travers la « fiche d’évaluation » remplie par la structure professionnelle d’accueil + par le mémoire qui inclut une dimension professionnelle, d’expérience de terrain liée au stage. Le stage permet de valider le S3. Le mémoire de M2 constitue la part importante de l’évaluation du S4 et n’a pas seulement une dimension de recherche, issue de l’expérience professionnelle, mais aussi idéalement une dimension de proposition professionnelle. L’objectif est d’approfondir les réflexions collectives autour des enjeux de médiation dans les domaines de la chaîne du livre, jusque-là peu explorées.

 

Projets tutorés

Les projets (individuels et collectifs) sont obligatoires et représentent un nombre important d'heures de cours ou d'heures d'autonomie et de travail personnel chez l'étudiant.e

Chaque semestre l’UE4 est consacrée à des projets professionnels, encadrée par des professionnels et des enseignants  répartis principalement en :

Projets éditoriaux :

S1 : "Atelier création d’un site web" pour chaque étudiant du master, avec atelier d’écriture numérique (textes, photos, vidéos, sons…) au S1 ; à la fin du M1, chaque étudiant sait ainsi créer un site (par codage ou par reprise de formats préétablis) et peut disposer d’un site personnel alimenté toute l’année par ses expériences professionnelles ou personnelles.

 

Projets culturels :

S1, "Festivals littéraires" : créer le dispositif d’accueil (lieux, projections, formats…), de communication (auprès des étudiants surtout) et de présentation/animation des « avant-bruits de langues » (octobre de chaque année)

S2, « Vie littéraire » : montage, organisation et animation du seul festival littéraire en France porté par une université, «  Bruits de langues » : 10-15 auteurs sur 4 jours. Les étudiants travaillent aussi au rendu vidéo et audio du festival suite à une initation au langage audiovisuel, au filmage et au montage.

Programme

Admission

Condition d'accès

Peuvent être admis :

  • Tous  les   étudiants titulaires d'un diplôme sanctionnant les études de premier cycle (Licence) et désireux de suivre un master à l’Université de Poitiers.
  • Les personnes ayant validé leurs études (en France ou à l’étranger), leurs expériences professionnelles, leurs acquis personnels.

 

Le parcours « Livres et médiations » est très sélectif en raison d’un grand nombre de demandes pour une vingtaine de places : La sélection a  lieu à l’entrée en M1 uniquement et les dossiers de tous les candidats sont examinés.

 

Pour l’entrée en M1 :

 

Pour optimiser ses chances, il est vivement conseillé de postuler sur plusieurs parcours type de la mention TEXTIM (on peut candidater à autant de parcours type que souhaités). L’application E-candidat (https://ecandidat.appli.univ-poitiers.fr) ne permet pas le classement des vœux, mais les candidat.e.s sont incité.e.s à faire état de leur préférence  à l’intérieur de leurs lettres de motivation.

 

Pour l’entrée en M2 :

Pour les étudiants admis en M1 à l’Université de Poitiers en 2017-2018, l'admission en M2 en 2018-2019 sera de droit pour ceux ayant validé les 60 crédits ECTS du M1 (droit à la poursuite d'étude). Le redoublement en Master 1 n’est plus de droit, mais soumis à l’avis de la commission de recrutement (selon la capacité d’accueil).

Toutefois, le parcours procède à une orientation dite active à la fin du M1 : un oral avec chaque étudiant.e comprenant un bilan du M1 et les projets (de stage, de mémoire) pour le M2 a lieu et l’étudiant.e se verra conseillé de passer en M2 ou de se réorienter.

 

Pour les étudiants admis en M1 à l’université de Poitiers en 2017-2018 et qui souhaitent changer de mention entre les deux années de Master en 2018-2019, l’admission en M2 n’est pas de droit et est soumise à l’examen du dossier.

 

Pour les étudiants admis en M1 dans une autre université en 2017-2018 et qui souhaitent intégrer un M2 de l’université de Poitiers en 2018-2019, l’admission en M2 n’est pas de droit et est soumise à l’examen du dossier.

 

Pour les étudiants qui souhaitent reprendre leurs études à un niveau M2 en 2018-2019, l’admission en M2 n’est pas de droit et est soumise à l’examen du dossier.

Modalités d'inscription

La procédure est totalement dématérialisée et se fait sur l’application E-candidat : https://ecandidat.appli.univ-poitiers.fr

 

Cette application permet de :

-      compléter le dossier de candidature,

-      fournir les pièces justificatives (numérisées),

-      suivre l'évolution de la candidature,

-      confirmer le maintien ou non de la candidature suite à avis favorable de l’université de Poitiers

La communication concernant l’évolution de la candidature se fera exclusivement par mail.

 

La commission de recrutement procède à l’examen des candidatures pour tous les parcours type de la mention. A la suite de la décision de la commission de recrutement, un mail automatique informera de l’avis donné pour chaque candidature.

 

Les réponses sont de trois types :

-      Avis favorable : admis sur liste principale

-      Avis défavorable : candidature refusée

-      Liste complémentaire : candidature refusée mais inscrite sur liste complémentaire avec rang de classement

Pré-requis nécessaires

  • être titulaire d'une licence ou équivalent
  • lettre de motivation
  • goût (voire passion) pour la lecture et l’écriture

Pré-requis recommandés

  • expériences (bénévolat, stages…) dans les métiers du livre ou dans l’animation

Et après

Poursuite d'études

Le master ouvre droit à la poursuite d’études en doctorat, dans une université française ou étrangère, sous la direction d’un enseignant-chercheur habilité à diriger la recherche. La dimension bilingue, français/anglais, de la formation favorise l’insertion dans les milieux de la recherche contemporaine ou des métiers du livre qui sont internationaux.

Poursuite d'études à l'étranger

Le master ouvre droit à la poursuite d’études en doctorat, dans une université française ou étrangère, sous la direction d’un enseignant-chercheur habilité à diriger la recherche. La dimension bilingue, français/anglais, de la formation favorise l’insertion dans les milieus de la recherche contemporaine ou des métiers du livre qui sont internationaux

Passerelles et ré-orientation

Possible entre les parcours de la mention Textim avec l’accord des responsables de parcours.

Le M1 peut ouvrir l’accès à un M2 d’une autre mention mais ce n’est pas de droit

Insertion professionnelle

Etant donné le caractère transversal de la notion de médiation (concernant l’ensemble des métiers du livre et nécessitant une connaissance de, et une solidarité entre, ces différents métiers), les débouchés sont l’ensemble des métiers pouvant œuvrer aux nouvelles médiations du livre et de la lecture, dans les domaines de l’édition, de la communication, de la gestion de l’information et de la documentation, du journalisme culturel, du développement local, de la vente et de l’animation, au sein de structures publiques (bibliothèques) ou privées (librairies).

Types d’emplois accessibles : coordination d’édition (Assistant / Assistante d'édition, Directeur / Directrice éditorial, Directeur / Directrice littéraire, Editeur / Editrice, Lecteur / Lectrice, Responsable d'édition, Secrétaire d'édition.

Gestion de l'information et de la documentation (Documentaliste, Bibliothécaire, Directeur / Directrice des ressources documentaires, Gestionnaire en documentation, Chargé / Chargée de recherche d'information.

Conception de contenus multimédias (Directeur / Directrice artistique communication multimédia, Chef de création artistique communication multimédia, Concepteur / Conceptrice artistique communication multimédia).

Journalisme et information média (Correspondant / Correspondante de Presse à l'étranger, Correspondant local / Correspondante locale de la Presse, Critique d'art, cinéma, théâtre, littérature, musique, Journaliste rédacteur / rédactrice, Responsable d'édition en presse, Secrétaire de rédaction, Secrétaire de rédaction en Publication Assistée par Ordinateur –PAO, Rédacteur / Rédactrice de presse.

Elaboration de plan média (assistant(e), chargé(e) d’études média, chargé de plan média, média planneur/euse, directeur/directrice ou responsable plan média).

Réalisation de contenus multimédias (Web designer / designeuse, Infographiste, Maquettiste)

Communication (Assistant / Assistante de communication, Attaché / Attachée de presse, Chargé / Chargée de communication.

Développement local (Chargé / Chargée de mission développement local, Chef de projet de développement local, Responsable de développement territorial, Animateur / Animatrice de développement local, Coordonnateur / Coordonnatrice de dispositif de développement local.

Vente en librairie.

Animation d'activités culturelles ou ludiques (Médiateur/Médiatrice du livre, Animateur / Animatrice d'atelier lecture).

Ecriture d'ouvrages, de livres.

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Poitiers-Campus
  • Responsable du parcours
    S. BIKIALO

Autres contacts

Responsables :

Stéphane BIKIALO, Professeur en Langue et littérature Françaises (stephane.bikialo @ univ-poitiers.fr)

Martin RASS, Maître de conférences en étudess allemandes (culture et civilisation) et TICE (martin.rass @ univ-poitiers.fr).

 

Secrétariat : masters.ll @ univ-poitiers.fr

Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Suivez-nous