Master Arts, Lettres et CivilisationsParcours Littératures et culture de l'image

Domaine : Arts, Lettres, Langues

ECTS

120 crédits

Durée

2 ans

Composante(s)

Lettres et langues

Langue(s) d'enseignement

Français, Anglais

Présentation

Le parcours Littératures et Culture de l’Image (LCI) offre une formation approfondie dans le domaine de l’écrit et du visuel, ce dernier étant entendu sous ses formes spécifiques : image fixe ou mobile, vivante, hybride.

L’étudiant.e en M1 est invité.e à choisir un domaine de recherche, ou deux qui se croisent, pour définir sous la direction d’un enseignant-chercheur ou d’une enseignante chercheuse ce qui sera son sujet (corpus et problématique) pour l’année. Ce sujet peut s’inscrire dans différents domaines représentés au laboratoire FoReLLIS : la littérature française ou étrangère ou comparée ou ancienne ou un art visuel (esthétique de la photographie, cinéma, peinture, théâtre, danse, (jeu) vidéo, bande dessinée, arts numériques…) ou au croisement de deux (par exemple littérature et photographie, littérature et cinéma, danse et arts numériques, bande dessinée et jeu vidéo, etc.)

Les séminaires et ateliers permettent de situer l’objet de recherche de l’étudiant.e dans le vaste réseau théorique et pratique des intermédialités et des transmédialités, lui permettant de formuler des questions nouvelles en recherche ; ils lui apportent un bagage de connaissances théoriques et de compétences techniques d’analyse de pratiques et de méthodes de travail diversifiées (création web, atelier d’écriture, écrits et oraux académiques…)

Les étudiant.e.s volontaires sont invité.e.s à s'investir dans le festival "Bruits de langues" qui reçoit chaque année une quinzaine d'auteurs et d'autrices, en invitant et présentant des auteurs et autrices ou en rédigeant des notes de lectures préparatoires au festival.

 

La formation ouvre à la poursuite d’études en doctorat mais aussi à des débouchés professionnels variés dans les métiers des arts et de la culture, tels que la médiation culturelle, le journalisme (dont la critique, littéraire, d’art, de cinéma, de théâtre), l’édition, la diffusion, la création.

Elle constitue aussi une excellente base pour les métiers de l’enseignement et de la recherche par le bagage culturel solide qu’elle apporte et la capacité éprouvée à mener à bien chaque année un mémoire de recherche et à organiser son travail.

Objectifs

La formation permet de comprendre les formes contemporaines qu’empruntent le texte, le discours, la littérature, de développer une culture de l’image sous ses différentes formes (fixe, mobile, vivante, hybride), et dans ses différents enjeux (comment l’esthétique se mêle au politique ?), ainsi qu’une maîtrise des outils contemporains de la recherche, de la création et de la médiation littéraire et culturelle.

Il s’agit donc de développer ses connaissances mais aussi ses capacités critiques, d’analyse et de synthèse, à l’égard de ces pratiques et de ces objets, historiques ou contemporains.

L’expérience du parcours LCI permet de savoir organiser son travail, travailler en autonomie et en groupe, de maîtriser différents formats de communication (écrits, oraux, visuels, hybrides, normés ou de création)

Savoir-faire et compétences

Le diplômé du Master TextIm (Littérature, écrans, scènes) recherche, spécialité « littératures et cultures de l’image » peut prétendre à des emplois diversifiés (recherche, création, enseignement, communication, journalisme, médiation culturelle (critique / théâtre, cinéma, arts).

Dans ces métiers, le diplômé participe à la diffusion des connaissances scientifiques (enseignement, recherche, communication et médiation) ; il élabore, seul ou en équipe, des projets culturels, didactiques ou de recherche ; il rédige des synthèses, des bilans, des appels à projet ; il conçoit des programmes interdisciplinaires et anime des événements scientifiques

Compétences ou capacités attestées (I= initiation, U= utilisation, M= maîtrise)

 

  1. Compétences transversales

3 niveaux proposés : I (initiation) = réalisation de l’activité avec de l’aide ;

U (utilisation) = réalisation de l’activité en autonomie ;

M (maîtrise) =  capacité à transmettre, voire à former à l’activité et la faire évoluer.

 

Compétences organisationnelles :

 

  • Travailler en autonomie (M) : établir des priorités, gérer son temps, s’auto évaluer, élaborer un projet personnel de formation.
  • Utiliser les technologies de l’information et de la communication (M).
  • Effectuer une recherche d’information (M) : préciser l’objet de la recherche, identifier les modes d’accès, analyser la pertinence, expliquer et transmettre.
  • Mettre en œuvre un projet (M) : définir les objectifs et le contexte, réaliser et évaluer l’action.
  • Réaliser une étude (M) : poser une problématique ; construire et développer une argumentation ; interpréter les résultats ; élaborer une synthèse ; proposer des prolongements. (M)
  • Interpréter tout type de document, textuel et/ou visuel (image fixe, animée) (M)
  • Proposer une synthèse personnelle, produire une recherche inédite (M)

 

Compétences relationnelles :

  • Communiquer (M) : rédiger clairement, préparer des supports de communication adaptés, prendre la parole en public et commenter des supports, communiquer en langue étrangère (compréhension et expression écrites et orales)
  • Travailler en équipe (M) : s’intégrer, se positionner, collaborer
  • S’intégrer dans un milieu professionnel (M) : identifier ses compétences et les communiquer, situer une entreprise ou une organisation, identifier les personnes ressources et les diverses fonctions d’une organisation, se situer dans un environnement hiérarchique et fonctionnel, respecter les procédures (M)
  • Analyser une situation (M)

 

  1. Compétences scientifiques générales
  • Respecter l’éthique scientifique (M)
  • Connaître et respecter les réglementations (M)
  • Faire preuve de capacité d’abstraction (M)
  • Interpréter une œuvre, un corpus (M)
  • Analyser une situation complexe (M)
  • Adopter une approche pluridisciplinaire (M)
  • Développer une démarche comparatiste (M)
  • Mettre en perspective sur le plan historique ou théorique une œuvre, un thème, une problématique (M)
  • Utiliser des logiciels de traitement de texte et de bibliographie (M)
  • Concevoir une démarche ou un projet interdisciplinaire (M)
  • Mener son activité dans une équipe de recherche grâce au suivi des travaux du laboratoire d’adossement du master

 

  1. Compétences disciplinaires spécifiques

Dans le rapport aux textes théoriques et littéraires et/ou des œuvres visuelles, en français et en anglais

- Acquérir une culture solide, vaste et différenciée, des différents champs de l’image et des littératures.

- maîtriser les différents dispositifs littéraires et visuels (ex : l’ekphrasis dans le texte, la photographie, la scène, l’écran…)

- Maîtriser les rapports texte/image au sein de ces dispositifs, leurs enjeux critiques et idéologiques.

- Assimiler les acquis de la recherche en théorie et selon les différentes techniques et technologies de l’image (peinture, photographie, vidéo, cinéma, arts numériques), et formuler de nouvelles questions.

- Utiliser les méthodes de la recherche (acquisition de compétences informatiques (TIC, numérique) pour analyser des documents et faire des recherches (bases de données, bibliographies…)

- Placer dans son contexte culturel, littéraire et iconographique, une œuvre littéraire et/ou visuelle

Dimension internationale

Formation tournée vers l’international

Le français est la langue d’enseignement de la plupart des séminaires.

La langue anglaise est utilisée en UE2 dédiée, mais aussi indifféremment avec la langue française dans les séminaires, dans les corpus et les bibliographies, pour des raisons d’actualité de la recherche.

Le mémoire de recherche peut, avec l’accord du directeur, être rédigé dans une autre langue que le français.

Créé en 2012, le master LCI accueille et inscrit chaque année des étudiants étrangers (USA, Colombie, Tunisie, Serbie, Corée du sud, Niger…), en plus de la mobilité entrante au semestre et de l’accueil de doctorants étrangers dans certains séminaires. Le niveau de langue C1 en français est requis pour l’admission des étudiants étrangers dans le master.

Les étudiant.e.s sont invités à faire au cours du master l’expérience d’un séjour à l’étranger dans l’une des nombreuses universités partenaires.

 

Contenu de la formation

En première année, l’étudiant.e travaille son projet de recherche et participe aux enseignements et ateliers proposés (qui sont tous obligatoires). La cohorte est accompagnée tout au long de l’année par le responsable de formation, dans les ateliers de méthodologie de la recherche qui préparent à la réalisation et à la soutenance finale du mémoire, et dans les ateliers de communication professionnelle qui préparent la recherche du stage de S3.

En M2, le premier semestre est constitué du stage et de la méthodologie de la recherche. L’expérience professionnelle, préparée en M1 et qui donne lieu à un rapport à la fin du S3, s’effectue en marge ou en lien avec le mémoire de recherche de 2e année, ce qui requiert une maîtrise de son agenda pour mener les deux de front, dans une bivalence que connaît tout enseignant-chercheur. Le S4 vient compléter la formation avec la reprise des enseignements, la rédaction et enfin la soutenance du mémoire.

 

Une UE1 d’enseignements fondamentaux (44h de cours et 24h de suivi d’actualité scientifique et culturelle dans le semestre), communs à toute la mention Textim et centrée sur les relations entre le texte et l’image, à travers l’histoire et sous ses différentes formes, ainsi que sur la création contemporaine.

L’UE2 (18h) est l’UE de langue vivante avec un séminaire en langue anglaise et sur corpus visuel et textuel anglophone. (L’étudiant peut, s’il est déjà bilingue français/anglais, choisir une autre langue avec l’accord du responsable de formation.)

L’UE3 (56h) est constituée des séminaires de spécialité LCI et de l’atelier commun en collaboration avec les étudiant.e.s de Limés.

L’UE4 (12h ou 32h) rassemble les ateliers de création, de méthodologie de la recherche et de communication professionnelle qui accompagnent les projets des étudiant.e.s.

Contrôle des connaissances

L’évaluation est réalisée en contrôle continu à chaque semestre, ses modalités varient selon les pratiques pédagogiques mises en œuvre : différents types d’écrits, d’oraux, investissement, assiduité, soutenance de mémoire de recherche…

Aménagements particuliers

Un Contrat d’Aménagement d’Etudes peut être réalisé, avec l’accord du responsable de la formation et de l’assesseur à la pédagogie, dans le cas d’étudiant.e.s salarié.e.s ou en situation de handicap.

Organisation de la formation

Condition d'accès

Etre détenteur à l’entrée du M1 d’une licence des domaines lettres, arts, sciences humaines, ou DNAP

L’admission en M1 et en M2 s’effectue sur examen du dossier de candidature : ce dernier comprend titres et diplômes, CV, lettre de motivation et un projet de recherche qui précise le(s) domaine(s) visé(s) par la candidate ou le candidat.

L’admission en M2 est soumise à l’acceptation par un directeur de recherches d’un thème original pouvant faire l’objet d’un mémoire. Contacter la responsable de formation.

Modalités d'inscription

La procédure est totalement dématérialisée et se fait sur l’application E-candidat : https://ecandidat.appli.univ-poitiers.fr

 

Cette application permet de :

-      compléter le dossier de candidature,

-      fournir les pièces justificatives (numérisées),

-      suivre l'évolution de la candidature,

-      confirmer le maintien ou non de la candidature suite à avis favorable de l’université de Poitiers

La communication concernant l’évolution de la candidature se fera exclusivement par mail.

 

La commission de recrutement procède à l’examen des candidatures pour tous les parcours type de la mention. A la suite de la décision de la commission de recrutement, un mail automatique informera de l’avis donné pour chaque candidature.

 

Les réponses sont de trois types :

-      Avis favorable : admis sur liste principale

-      Avis défavorable : candidature refusée

-      Liste complémentaire : candidature refusée mais inscrite sur liste complémentaire avec rang de classement

Public cible

La formation s’adresse aux étudiant.e.s qui s’intéressent aux lettres et aux arts visuels (bande dessinée, peinture, photo, cinéma, (jeu) vidéo, théâtre, danse, arts numériques) et veulent approfondir leur culture et leurs questionnements quant à ces objets de la culture contemporaine. Ils en découvriront aussi l’historicité. Elle s’adresse à celles et ceux qui veulent s’essayer à la recherche dans ces domaines, et acquérir les compétences professionnelles d’un chercheur, qui veulent se former à l’écriture, académique et de création, associée à l’image, sur différents supports. L’expérience professionnelle proposée au S3 permet de découvrir un métier où ces compétences sont utilisées (recherche, art, culture).

Capacité maximum

Poursuite d'études

Le master ouvre droit à la poursuite d’études en doctorat, dans une université française ou étrangère, sous la direction d’un enseignant-chercheur habilité à diriger la recherche. La dimension bilingue, français/anglais, de la formation favorise l’insertion dans le milieu de la recherche contemporaine qui est international.

Poursuite d'études à l'étranger

Le master ouvre droit à la poursuite d’études en doctorat, dans une université française ou étrangère, sous la direction d’un enseignant-chercheur habilité à diriger la recherche. La dimension bilingue, français/anglais, de la formation favorise l’insertion dans le milieu de la recherche contemporaine qui est international.

 

Passerelles et ré-orientation

Possible entre les parcours de la mention Textim avec l’accord des responsables de parcours.

Le M1 peut ouvrir l’accès à un M2 d’une autre mention mais ce n’est pas de droit

Insertion professionnelle

Les diplômé.e.s du master LCI sont formés pour travailler dans les secteurs de la recherche et de l’enseignement, les métiers de l’écriture, du journalisme, de la médiation, de l’édition, de la culture et de la création.

Secteur(s) d'activité

  • Culture - métiers de l’édition - patrimoine
  • Arts - musique
  • Enseignement - formation

Composante(s)

Responsable(s)

Responsable du parcours

Guilbard Anne Cecile

Email : anne.cecile.guilbard @ univ-poitiers.fr

Autres contacts

Responsable mention  : Anne-Cécile Guilbard et Stéphane Bikialo

Responsable Parcours : Anne-Cécile Guilbard

Secrétariat : masters.ll @ univ-poitiers.fr

Plus d'infos

Public concerné

  • formation initiale

Formation à distanceNon

Nature de la formationDiplôme d'université homologué

StageObligatoire (2 mois)

Stage à l'étrangerPossible (2 mois)

InscriptionsDu 23 avril 2018 au 14 mai 2018

Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Réseaux sociaux