Master

Master Sciences de la Terre et des planètes, environnement

Domaine : Sciences, Technologies, Santé

Mention : Sciences de la Terre et des planètes, environnement

  • ECTS

    120 crédits
  • Niveau de diplôme

    Bac +5
  • Durée

    2 ans
  • Composante(s)

    Sciences Fondamentales et Appliquées

Présentation

Ce master a  pour vocation de former des Ingénieurs, Chercheurs ou encore Enseignants dans les domaines des Géosciences de la surface relevant de l’exploitation, de la protection et de la valorisation des ressources naturelles pour répondre aux besoins sociétaux et industriels actuels. Dans un but professionnalisant, une partie importante de la formation est dédiée à des activités de mise en situation sur le terrain (site expérimental, sites géologiques ou sites industriels) et en laboratoire (avec accès aux différents outils analytiques).

Outre une bonne connaissance des champs disciplinaires, l'un des objectifs de la formation est l'acquisition d'une démarche scientifique et critique. Une approche intégratrice basée sur des compétences/savoirs multidisciplinaires, à la fois naturalistes, physico-chimiques et de modélisation est développée en parallèle d'une familiarisation avec les développements instrumentaux dans la discipline. Cette multidisciplinarité, incontournable  dans de nombreux domaines d’activités (sites et sols pollués, hydrogéologie, matériaux, ressources minérales…) constitue  un point fort de la formation.  

Ce diplôme de master s'appuie donc sur une formation riche, animée par une équipe nationale d'enseignants/professionnels issus des domaines des Géosciences, de la Physique et de la Chimie.

Du fait de cette multidisciplinarité, le champ d'action de ce master s'étend à de nombreux domaines d'activités notamment ceux relevant du développement durable (sites et sols pollués, gestion des ressources en eau, géomatériaux, ressources minérales, écomatériaux…). Il permet également d'adapter sa formation tout au long du cursus à la demande du monde professionnel.  

Ce diplôme de master permet également une ouverture à l'international forte.

Objectifs

Le master STPE est soit orienté vers une insertion professionnelle immédiate (Ingénieurs projets, Ingénieurs d’études/recherche/développement dans les domaines considérés – 60%), soit vers une poursuite en thèse de doctorat pour fournir du personnel hautement qualifié (bac+8 - 40%). La poursuite d’étude en alternance (Bac + 6) est également possible.

 

Les principaux débouchés sont:

  • Cadre Laboratoire Analyse/Recherche/Développement - Instrumentation scientifique
  • Géologue/géologue minier (exploitation et valorisation des ressources minérales et énergétiques), remédiation
  • Ingénieur Matériaux (géomatériaux, minéraux industriels, nano-matériaux, éco-matériaux)
  • Ingénieur Géotechnique
  • Expert sites et sols pollués
  • Hydrogéologue
  • Géoarchéologue (conservation-restauration du patrimoine culturel: monuments historiques, peintures, sculptures...)
  • Minéralogiste
  • Enseignant chercheur
  • Journalisme scientifique

Savoir-faire et compétences

Parcours « Hydrogéologie et Transferts (Hydro)» : Ce parcours  est destiné à former des spécialistes en hydrogéologie et pédologie ayant des connaissances fondamentales sur les processus de transferts de l'eau et de polluants dans les sols et les aquifères. La spécificité de ce parcours repose sur l’approche globale du continuum surface, sol, zones non saturée et saturée. Une description fine de chacun des compartiments est réalisée afin de comprendre les processus physiques de transferts. Les métiers à la sortie du Master 2 sont ceux attachés à l’exploitation et la protection quantitative et qualitative des ressources en eau et des sols (cadre supérieur des collectivités, ingénieur projet des sociétés de distribution, ingénieur d’études des EPIC, des grandes sociétés de service en ingénierie…).

Parcours « Matériaux Minéraux/International Master in Advanced Clay Science (IMACS) » :  Ce parcours national est destiné à former des spécialistes dans le domaine des matériaux minéraux naturels et applications dans le secteur des sols et de l’environnement, des ressources minières, des géomatériaux (ciments, céramiques…), du patrimoine culturel, de la géotechnique et génie civil, des éco- et nanomatériaux. Le principal objectif est de répondre à la demande d’experts tant dans le milieu académique (thèses) que dans l’industrie (ingénieurs d’étude/recherche/développement). Ce parcours est fortement ouvert à l'international (co-diplomation, enseignement en anglais).

Dimension internationale

Formation tournée vers l’internationalFormation ayant des partenariats formalisés à l’internationalDoubles diplômes, diplômes conjoints, Erasmus Mundus

Compte tenu de la politique d’internationalisation du master, de nombreux accords ont été mis en place :1) Accords de co-diplomation et mutualisation des enseignements (Université Technique de Crète, Université Fédérale du Rio Grande do  Sul) ; 2) accords de coopération avec l’Université de Rio Negro- ARG, le Tel Hai College - ISR, l’Université de Chieti - ITA, l’Université de Mugla - TUR, l’Université d’Aveiro – PRT

Télécharger cette fiche

Niveau d'étudeBac +5

Public concerné

  • formation initiale

Formation à distancePossible

Nature de la formationDiplôme national de l'Enseignement Supérieur

Certifications possibles

  • TOEIC

StageObligatoire (1 mois min. en M1, 5 mois min. en M2)

Stage à l'étrangerPossible (pas de contraintes)

Laboratoire(s) partenaire(s)

Autre(s) structure(s) partenaire(s)

Le parcours Matériaux minéraux bénéficie également  du soutien/de l’implication du réseau thématique du Groupe Français des Argiles :  ISTERRE (Univ Grenoble Alpes), IMN (Univ. Nantes), IMPMC - LAMS - PHENIX (UPMC Paris), LIEC (Univ. Lorraine), ICCF (Univ. BP Clermont Ferrand), IS2M (Univ. Haute Alsace), Laboratoire Chrono-environnement (Univ. Franche Comté), PPRIME (Univ. Poitiers), UMET (Univ Lille 1), Massachusetts Institute of Technology …

Organisation

Contenu de la formation

Le master est organisé en 4 semestres. Sur les 2 années de master,  9 ECTS sont attribués à l’enseignement de l’anglais, 9 ECTS sont dédiés aux outils transversaux-Prépro, 72 ECTS sont associés à des UEs disciplinaires et 30 ECTS sont attribués aux stages de M1 et M2.

L’enseignement en anglais est une volonté forte de ce master compte tenu de son ouverture à l’international. 75 à 100% (selon les parcours) des enseignements sont réalisés en anglais. L’enseignement disciplinaire d’anglais a été adapté à cet enseignement: au début du S1 une semaine intensive avant les 1ers cours, durant le  S2 un enseignement dédié à la communication orale et durant le S3, il est proposé aux étudiants une préparation à la certification TOIEC  en parallèle de l’enseignement classique.

Les UE outils/prépro intègrent à la fois des outils transversaux (outils mathématiques, informatiques), des connaissances en droit et gestion, et des outils de communication selon les parcours.

Les UE disciplinaires (72 ECTS) sont mutualisées entre les 2 parcours à hauteur de 15 ECT. Cet équilibre et structuration a pour objectif d’une part de commencer à fournir une spécialisation aux étudiants tout en leur proposant un enseignement accru sur les interactions fluide/roche, formation susceptible d’être mobilisée dans différents domaines d’activités (dont les problématiques environnementales).

Les stages : Une part important est dédiée à l’immersion en laboratoire ou entreprise de par la mise en place d’un stage de 1 mois minimum (le plus souvent 3-4 mois) au S2 et 5 mois minimum au S4.  La mise en place des stages de durée croissante sur les 2 années permet à l’étudiant de se familiariser avec le milieu professionnel choisi, de gagner en autonomie et de mettre en œuvre des approches pour répondre à des problématiques de plus en plus complexes.

Globalement, une part importante de la formation est dédiée à l'appropriation des connaissances que ce soit au travers de TD-TP (environ 70% de la formation) en laboratoire de recherche  avec accès aux équipements ou au travers d’activités de mise en situation sur le terrain, en laboratoire ou sur site expérimental (écoles de terrain, activité en semi-autonomie en laboratoire…) et lors des 2 stages de M1 et M2.

Stages

Une part importante est dédiée à l’immersion en laboratoire ou entreprise de par la mise en place d’un stage de 1 mois minimum au S2 et 5 mois minimum au S4.  La mise en place des stages de durée croissante sur les 2 années permet à l’étudiant de se familiariser avec le milieu professionnel choisi, de gagner en autonomie et de mettre en œuvre des approches pour répondre à des problématiques de plus en plus complexes.

Globalement, une part importante de la formation est dédiée à l'appropriation des connaissances que ce soit au travers de TD-TP (environ 70% de la formation) en laboratoire de recherche  avec accès aux équipements ou au travers d’activités de mise en situation sur le terrain, en laboratoire ou sur le site expérimental (écoles de terrain, activité en semi-autonomie en laboratoire…) et lors des 2 stages de M1 et M2.

Admission

Condition d'accès

Etre titulaire d'une licence (ou diplôme équivalent) de Chimie, Physique, Sciences de la Terre, Sciences de la Vie et de la Terre

Public cible

Cette formation s'adresse aux étudiants qui envisagent les débouchés suivants:

  • Cadre Laboratoire Analyse/Recherche/Développement - Instrumentation scientifique
  • Géologue/géologue minier (exploitation et valorisation des ressources minérales et énergétiques), remédiation
  • Ingénieur Matériaux (géomatériaux, minéraux industriels, nano-matériaux, éco-matériaux)
  • Ingénieur Géotechnique
  • Expert sites et sols pollués
  • Hydrogéologue
  • Cadre technique, chargé de mission, chef de projet: Assainissement, gestion des déchets;
  • Géoarchéologue (conservation-restauration du patrimoine culturel: monuments historiques, peintures, sculptures...)
  • Minéralogiste
  • Enseignant chercheur (poursuite en doctorat)
  • Journalisme scientifique

Pré-requis nécessaires

En plus des pré-requis associés au diplôme de licence (ou équivalent), l'étudiant doit avoir un niveau d'anglais suffisant pour pouvoir suivre l'enseignement délivré (niveau B1+)

Et après

Poursuite d'études

Poursuite d'études en doctorat possible

Poursuite d'études à l'étranger

Poursuite d'études en doctorat possible à l'étranger (du fait de l'enseignement délivré en anglais et de la mobilité à l'international encouragée durant le cursus)

Passerelles et ré-orientation

La proximité des Ecoles d’Ingénieurs (ENSI Poitiers, ENSEGID Bordeaux) permet d’offrir aux étudiants une passerelle entre les différentes structures de formation (ingénieur → master  ; master → ingénieur).

Insertion professionnelle

De par les savoirs et compétences délivrés par le master, le lien avec le monde socio-économique est permanent. Des liens récurrents ont été tissés avec un certain nombre d’entreprises (Ipsen, ERM, Engie,Total, Lafarge Holcim, Johnson Screens, Suez Environnement, Antea, Lyonnaise des Eaux, Eaux de Vienne…liste non-exhaustive). Un partenariat a également été mis en place avec la société AREVA dont la finalité est d’accroître l’employabilité d’étudiants hautement qualifiés via une formation par la recherche industrielle favorisant  l’accès à une double culture de laboratoire de recherche public et d’entreprise. Ce lien avec le monde socio-professionnel passe également par le Groupe Français des Argiles qui soutient et accompagne la formation.

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Poitiers-Campus
  • Responsable de la mention
    Patrier Patricia

    Tél : +33 5 49 45 33 89

    Email : patricia.patrier @ univ-poitiers.fr

Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Suivez-nous