Master

Master Migrations internationales

Domaine : Sciences Humaines et Sociales

  • ECTS

    120 crédits
  • Niveau de diplôme

    Bac +5
  • Durée

    2 ans
  • Composante(s)

    Sciences Humaines et Arts

Présentation

La mention de master « migrations internationales » propose depuis 2004 une formation spécialisée et pluridisciplinaire sur les migrations qui s’articule principalement autour de cinq disciplines : géographie, démographie, histoire, sociologie, et droit. La formation articule la professionnalisation et la formation à la recherche dans deux parcours indifférenciés professionnel/recherche.

La formation s’appuie sur les savoir-faire développés au sein du laboratoire Migrinter sur les questions d'identité et d'altérité et dans la connaissance de groupes spécifiques de migrants  : leur fonctionnement diasporique, économique et familial, leurs trajectoires et parcours de mobilités, leurs ancrages spatiaux et leur statut juridique. Une dimension importante porte  sur la connaissance des acteurs qui agissent dans le domaine des migrations et sur les enjeux politiques internationaux liés aux phénomènes migratoires.

Elle s’appuie sur une configuration originale,  spécialisée et pluridisciplinaire portée par l’UMR CNRS Migrinter à Poitiers depuis trente ans. L’inscription dans le champ de la géographie lui apporte une plus-value sur l’identification des enjeux territoriaux liés à la présence de migrants et circulants, ainsi que sur la place des circulations et mobilités dans la mondialisation.

Objectifs

Se plaçant à la fois dans la recherche et l’action, le master forme à l’étude et à l’intervention dans le champ des migrations internationales (voir onglet débouchés). Avec une poursuite d’études en doctorat, les deux parcours du master ouvrent aussi sur les métiers de l’enseignement et de la recherche.

 

Savoir-faire et compétences

La formation assure la maîtrise d’un certain nombre de compétences générales de niveau master en termes de communication orale, écrite et en langue étrangère ; de rigueur de l’analyse et la synthèse de documents scientifiques spécialisés et de capacité d’abstraction ; de concertation et gestion des relations dans le cadre de travail collaboratif ; de maîtrise de l’autonomie d’organisation et de gestion de projet individuel et collectif.

Les compétences scientifiques générales visées à l'échelle de la mention sont la connaissance des phénomènes migratoires dans le monde, la capacité à mobiliser les sources et des théories sur les migrations, la maîtrise des outils et des méthodes d'analyse d'une situation migratoire complexe, la capacité à comprendre les enjeux politiques et sociaux à échelle locale dans des environnements étrangers, le respect de l’éthique scientifique, la capacité à mobiliser des approches pluridisciplinaires, la capacité à mettre en œuvre des plaidoyers sur les questions migratoires, l’autonomie dans la gestion administrative et financière de projets et la mobilisation de réseaux d’acteurs à échelle locale et transnationale.

Ces compétences communes à tous les étudiants sont individualisées grâce aux projets tutorés suivis par des enseignants et des professionnels chaque année, notamment dans le cadre des stages et du mémoire individuel.

Dimension internationale

Doubles diplômes, diplômes conjoints, Erasmus MundusFormation ayant des partenariats formalisés à l’international

Plusieurs conventions Erasmus permettent de suivre des enseignements spécialisés dans des universités européennes.

Après une sélection sur dossier les étudiants ont la possibilité de s'inscrire dans le double diplôme AFEMMI (Acccord Franco espagnols de Master Migrations Internationales), de réaliser une mobilité de 4 mois durant laquelle ils valideront 30 Ects dans l'université de la Corogne en Espagne, et de valider par une reconnaissance mutuelle entre les deux universités les deux masters.

 

les étudiants bénéficient durant leur formation des nombreuses conventions de recherche qui lient les membres du laboratoire Migrinter à d'autres institutions de recherche internationales.

Télécharger cette fiche

Niveau d'étudeBac +5

Public concerné

  • formation continue
  • formation initiale

Nature de la formationDiplôme national de l'Enseignement Supérieur

Laboratoire(s) partenaire(s)

Organisation

Contenu de la formation

Cette mention s’organise en tronc commun autour d’un socle de compétences et de connaissances: 5 UE communes en S1 dont deux au S2 sont consacrées à la sensibilisation obligatoire aux deux parcours. Les étudiants choisissent leur parcours à partir de la deuxième année : la progression s’organise au S3 au sein de 2 UE de socle commun mutualisées, et de 2  UE constituant les parcours de spécialisation. L’importance du socle commun s‘explique par la nécessité de maîtriser la diversité et la complexité des systèmes migratoires et par la polyvalence des parcours professionnels dans ce domaine.

Les enseignements méthodologiques occupent une grande place : Chaque semestre une UE est mutualisée avec la mention « Géographie, aménagement, environnement et développement » offerte par le département de géographie (cartographie, statistiques et méthodes et d’enquêtes en sciences sociales). Une autre UE propre à la mention complète la maîtrise de ces outils dans le domaine spécifique des migrations (producteurs d'enquêtes démographiques, terrains sensibles,démarche ethnographique auprès de populations migrantes, gestion de projet associatif...). Les langues vivantes représentent 15 h/semestre. Le diplôme de master ne pourra être délivré qu’après obtention d’une note ≥ 10 non compensable à l’enseignement de langues. Sont dispensés ceux qui disposent d’une certification ou d’un diplôme en langue étrangère.

Le stage/terrain d’un mois en M1 (15 ects), est intégré à un projet individuel sur toute l’année évalué en contrôle continu ; en M2 un second stage de 3 à 5 mois (27 ECTS) et la préparation d’un mémoire de recherche sont obligatoires pour tous les étudiants. Les stages peuvent se dérouler en France ou à l’étranger, ou dans l’organisme qui emploie les étudiants en FTLV. Les partenaires sont entre autres les Établissements Publics Scientifiques et Techniques (EPST), des collectivités territoriales, des ONG, des associations de solidarité ou de coopération, des institutions internationales.

En complément des enseignements classiques en CM/TD, la formation bénéficie d’une longue expérience de formation par d’autres pratiques pédagogiques et de leur développement : elles consistent en des ateliers de mise en situation/diagnostic sous forme de projets individuels ou en groupe, d'exercices de terrain, du suivi individualisé par enseignants et professionnels, des présentations collectives de suivi de stages et de recherche, un suivi obligatoire de séminaires du laboratoire, des vidéo conférences d’expériences professionnelles (projets, montage...), des ateliers d’usage de l’audiovisuel.

Admission

Condition d'accès

Sur dossier  : niveau général dans la formation antérieure,  motivation professionnelle, projet d'étude sur les migrations.

Cette formation est également accessible aux adultes qui désirent reprendre des études (salariés, demandeurs d'emploi...) titulaires du diplôme requis ou bénéficiant d'une validation d'acquis (VAPP, VAE). En savoir plus...

Modalités d'inscription

Calendrier de recrutement « Trouver mon master.gouv »

– Date d'ouverture : Lundi 23 avril 2018

– Date de fermeture du dépôt de candidatures : Lundi 14 mai 2018

– Date de réponse aux candidats (date de publication des résultats : au plus tard le vendredi 22 juin 2018

 Date de réponse des candidats : au plus tard le 21 Juillet 2018.

21 juillet : fin de la période normale des inscriptions administratives.

– La période normale des inscriptions administratives est la période durant laquelle tout étudiant qui a reçu un avis favorable peut faire valoir son droit à inscription.

– Au-delà de cette période, ce droit est révolu. Les étudiants non-inscrits sont considérés démissionnaires, hors dérogations spécifiques, notamment sur critères sociaux.

– Bien évidemment, les inscriptions administratives demeurent possibles jusqu'après le début de l'année universitaire, mais elles ne sont plus de droit.

Public cible

Ce master s’adresse principalement à des étudiants en formation initiale issus de licences de sciences humaines et sociales, mais aussi à des professionnels souhaitant suivre des modules de formation continue (avocats, agents de la fonction publique et territoriale, médiateurs de la politique de la ville, bénévoles et salariés du secteur associatif, etc.).

Pré-requis nécessaires

Niveau licence

Et après

Poursuite d'études

Poursuite d'études possible en doctorat pour les deux parcours.

Passerelles et ré-orientation

Une passerelle entre les deux parcours est possible à la fin du S3. Dans certains cas, on pourra proposer d’accompagner des projets de césure à travers un service civique en France ou un volontariat international qui permettrait à l’étudiant de consolider son projet et pourront faire l’objet d’équivalences pour valider certaines UE en fonction des dossiers.

Insertion professionnelle

Débouchés Parcours DySym : les étudiants seront spécialisés dans les questions internationales et les audits sur les systèmes migratoires, dans la production de savoirs sur les expériences et parcours, sur les déplacements forcés de populations, leurs mobilités, les questions de développement et d’environnement en prise avec les circulations migratoires ; ce parcours s’inscrit dans de nouvelles demandes du marché de l’emploi liées à un besoin d’expertise. Les étudiants mobiliseront des compétences de collecte d’informations sur des terrains sensibles ; de conception et gestion d’enquêtes ; de veille documentaire et juridique ; d’écriture de synthèses ; de gestion de l’information et d’archives. Les métiers pressentis sont :

- Chargé d’études (ONG, Organisations internationales, les bureaux d’études, cabinets de consultants spécialisés, producteurs institutionnels de statistiques

 

Fiche insertion (Cette étude est menée auprès des diplômés 2015 , 30 mois après l’obtention du diplôme)

- Coordinateur d’équipe/service dans les collectivités locales

- Conseiller scientifique / rédacteur/ assistant attaché institutions publiques, élus, presse

Débouchés parcours AIMASI : les étudiants seront compétents dans la production de savoirs et dans l’organisation et le pilotage de projets sur l’accueil, la protection, la lutte contre les inégalités et les discriminations articulées à une bonne connaissance des dynamiques migratoires dans le monde. Les métiers pressentis sont :

 - Chargé de projet/ chargé de mission dans des associations à caractère social ou interculturel, des associations de solidarité internationale, françaises, européennes et étrangères, ou Issues des Migrations (OSIM), des ONG humanitaires, des institutions internationales

 - Coordinateur/ responsable de projets internationaux : collectivités territoriales menant des opérations de développement ou des jumelages dans les pays d’origine des populations étrangères ou dans le domaine de la protection et l’accueil des populations migrantes et/ou déplacées

- Coordinateur/ responsable de projet : secteur associatif ; administrations nationales (Centres d’accueil pour personnes en quête de protection, centres de transit, etc.) 

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Poitiers-Campus
  • Responsable de la mention

Autres contacts

Nathalie DAUDIN - Secrétariat (fermé le mercredi)

UFR Sciences Humaines et Arts

Département de Géographie

3 rue Théodore Lefebvre - Bât. A4

TSA 81118

86073 POITIERS CEDEX 9

 

Tél 05.49.45.32.92 - Fax 05.49.45.45.82

Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Suivez-nous