Mémoire et démocratie

Nombre d'heures

36.0

Niveau d'étude

Bac +4

Période de l'année

Semestre 7

Présentation

L'UE "Mémoire et démocratie" est déclinée en 2 séminaires de 18h chacun.

-Ecriture, capitalisme et nécropolitique en Amérique latine, C Quintana

Au début des années 80, l’Amérique latine connaît un processus de démocratisation qui va progressivement mettre fin aux dictatures. Certains considèrent que cette transition n’est pas encore achevée et que le concept même de démocratie n’est pas à définir seulement dans son opposition à celui de dictature. Il doit être réévalué à l’aune des violences structurelles (Bourdieu) liées au modèle capitaliste dominant. Le concept de “nécropolitique” d’Achille Mbembe (2011) permet de comprendre ces schémas de pensée et de représentation en Amérique latine. Les jeunes démocraties vivant à l’ère de ce que Colin Crouch appelle la “post-démocratie” ne suppriment pas des vies mais décident implicitement de laisser mourir certaines populations. Mbembe montre ainsi comment l’économie de la mort s’est introduite dans les circuits de production (marchande, culturelle) et dans les relations de pouvoir. La “mémoire” des morts n’est ainsi plus celle qui est tournée vers le passé (dictature) mais celle qui s’écrit au présent (démocratie).

- De la résistance à la citoyenneté : les stratégies politiques des minorités en Amérique latine Henri BILLARD

Au cours de ces dernières années, les cultures traditionnelles ont été ébranlées par les effets de la fin de la guerre froide, la mondialisation culturelle croissante résultant de l'hégémonie du modèle économique néolibéral et des progrès des communications. En Amérique latine, ce phénomène coïncide avec la fin des dictatures militaires et l'émergence des problèmes sociaux inhérents aux transitions démocratiques. Avec la chute des dictatures et l'arrivée des différents projets de démocratisation, des espaces de liberté ont été créés qui rendent possible et favorisent le débat quant aux droits des minorités ethniques et sexuelles. Les discussions parlementaires, l'activisme des organisations de défense des droits individuels et l'influence des pays développés ont favorisé l'émergence de lois favorables aux droits des gais, des lesbiennes et des transgenres, ainsi que ceux des couples formés par des hommes ou des femmes. L'un des exemples les plus emblématiques est l'Argentine, avec l'approbation du "mariage pour tous" le 15 juillet 2010.

Volume horaire

Cours magistral30
Travaux dirigés6

Composante

Etudiants internationaux

Ouvert aux étudiants en échange

Lieu(x)

  • Poitiers-Campus
Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Réseaux sociaux