Vers la Modernité: la littérature espagnole entre Baroque et Néo-classicisme

Nombre d'heures

12.0

Niveau d'étude

Bac +4

Période de l'année

Semestre 8

Présentation

Le « temps des novateurs » —comme avait nommé François Lopez la période culturelle allant de 1675 à 1725— ne s’est pas uniquement caractérisé par une volonté d’ouverture et de développement des sciences, elle coïncidait également avec un désir de modernité, une volonté de sécularisation de la pensé, des idées esthétiques et artistiques, de la technique et des armes critiques, dans un clair déplacement de l’épistémologie scolastique vers une épistémologie rationaliste et sensible. La conséquence directe de l’esprit rationnel est l’adoption d’une attitude critique du monde pour le développement du savoir, fondé sur la logique et ses lois. Les lois scientifiques et physiques proviennent alors de l’expérience, qui trouve alors ses origines dans le doute méthodique cartésien, dans le sensualisme de Locke et dans les applications mathématiques de Newton sur la nature. Chez les novatores, l’empirisme remplaça l’autorité ; le calcul, la spéculation ; la science, la métaphysique ; et la philosophie se limite à la physique. C’est ainsi que, d’une manière ou d’une autre, l’empreinte des sciences et de la nouvelle méthode analytique ne pouvait que voir tout naturellement son reflet dans la littérature de la période. [...]

Nous nous proposons d’étudier, à travers leurs modalités d’écriture, les genres traités et leurs approches théoriques), les changements opérés chez les auteurs de la fin du XVIIe siècle et du début du XVIIIe pour secouer le joug de l’écriture baroque et réinstaurer le « bon goût » ou les « bonnes lettres », ayant ainsi pour conséquence la naissance des institutions modernes.

Composante

Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Suivez-nous