Surveillance et maintien de l’intégrité des génomes

ECTS

3.0

Nombre d'heures

25.0

Niveau d'étude

Bac +4

Période de l'année

Semestre 1

Présentation

Cette UE se concentre sur la façon dont les êtres vivants s’efforcent de transmettre leur matériel génétique intact et inchangé au cours des générations, alors qu’il est soumis à des altérations constantes d’origine environnementale (agents/facteurs génotoxiques) mais aussi en raison de la fragilité intrinsèque de ces molécules ou encore en raison de la complexité des mécanismes de réplication.

Objectifs

Connaître les mécanismes moléculaires permettant le repérage d’altérations affectant l’ADN (mutations induites, accidents de réplication) et leur réparation. Montrer comment un dysfonctionnement de ces mécanismes peut conduire à des pathologies.

Conditions d'admission

Connaissance de la nature et de la structure des génomes eucaryotes. Maîtrise des mécanismes généraux de transcription et traduction (niveau L3).

Volume horaire

TP7
CM12
TD6

Compétences visées

Les enseignements dispensés dans cette UE permettront aux étudiants de connaitre l’origine des agressions et des dommages affectant le patrimoine génétique, comment la cellule est capable de détecter la présence de ces altérations et les mécanismes permettant de tâcher d’y remédier ou d’empêcher la transmission de ces lésions au cours de la division cellulaire. L’accent sera mis sur les approches méthodologiques mises en œuvre dans les laboratoires de recherche pour étudier ces processus, et pour comprendre les bases moléculaires de pathologies liées à leur dysfonctionnement et permettre aux étudiants de s’engager dans ce type de voie de recherche.

Syllabus

Rappels : Nature et structure de l’ADN. Réplication.

Types d’altérations induites de l’ADN (méthylations non enzymatiques, réactions hydrolytiques affectant les nucléotides, UV, radiations ionisantes).

Accidents de réplication, cassures simple- (SSB) et double-brin (DSB).

Détection des altérations de l’ADN et réponse cellulaire (DNA-damage response), voies de signalisation impliquées et réparation des dommages. Réparation par recombinaison homologue (HR) ou non homologue (NHEJ). Conséquences de la présence de lésions de l’ADN sur le cycle cellulaire.

Exemples de pathologies induites par un dysfonctionnement de ces mécanismes.

Diplômes intégrant cette UE

Méthode d'enseignementEn présence

Type d'enseignementformation initiale

Composante

Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Suivez-nous