DUT Génie mécanique et productique (IUT d'Angoulême)

Domaine : Sciences, Technologies, Santé

  • ECTS

    120 crédits
  • Durée

    2 ans
  • Composante(s)

    Institut universitaire de technologie d'Angoulême
  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

GMP-ID imagine et développe tous les objets qui nous entourent. Du sac à dos à la toile de tente, du mobilier aux tuiles des maisons,  des bouteilles d'eau à la brosse à dent, du bateau de plaisance à l'A380, votre imagination vous mènera à ce que vous aimez.

La formation d'Angoulême, ville de l'image, propose la coloration "Ingénierie-Design". En plus d'être fonctionnels et efficaces, les objets que vous imaginerez seront beaux… car la "laideur se vend mal".

Vous apprendrez à optimiser vos créations destinées à être réalisées en grande série.  L'initiation au design vous permettra d'aborder le caractère esthétique, ergonomique et innovant d'un objet. Les images de synthèse, les simulations numériques et le prototypage rapide vous permettront ensuite de valider vos intentions auprès de votre clientèle-cible.   

L'approche Ingénierie garantira le choix raisonné des matériaux et la durée de vie de l'objet. Votre culture des savoir-faire industriels développera votre champ de créativité.

Cette formation, ancrée dans le concret, vous ouvrira les plus larges perspectives. Ecoles d'ingénieurs, formations en Design, formations universitaires ou intégration professionnelle, l'avenir s'offre à vous, GMP-ID est pour vous!

Objectifs

Le diplômé des départements Génie Mécanique et Productique (GMP) des IUT est un généraliste de l’industrie
mécanique.
La formation délivrée par les départements GMP est solidement ancrée dans le paysage de formation française et
les diplômés sont appréciés par les entreprises du secteur industriel.
De nombreuses enquêtes représentatives effectuées auprès des titulaires du Diplôme Universitaire de Technologie
Génie Mécanique et Productique et des employeurs montrent :
- que les diplômés exercent des métiers particulièrement variés sur une large palette de secteurs d’activité,
- qu’ils savent s’adapter rapidement et efficacement au métier choisi,
- qu’ils ont, très fréquemment, évolué vers des postes à responsabilités,
- qu’une part importante d’entre eux a poursuivi des études après le DUT,
- qu’une très large majorité d’entre eux a suivi, tout au long de sa carrière, des formations permettant de
s’adapter aux innovations et mutations technologiques et d’évoluer dans sa vie professionnelle vers des
postes à responsabilité supérieure.

Savoir-faire et compétences

Le diplômé DUT GMP sera capable :
- de comprendre « le système entreprise » et ses interactions avec son environnement,
- de récolter et transmettre de l’information (en français et en anglais),
- de dialoguer et d’argumenter avec différents spécialistes (en français et en anglais),
- de choisir et adapter ses outils aux différentes situations,
- d’acquérir de nouveaux savoirs et compétences,
- de travailler en équipe et d’être force de proposition dans ce cadre,
- de travailler dans un environnement transnational ou international.

Référentiel de compétences

Le diplômé des départements Génie Mécanique et Productique (GMP) des IUT est un généraliste des industries
mécaniques, employable dans les secteurs suivants :
- construction mécanique et machines-outils,
- construction automobile et équipementiers,
- constructions aéronautique, spatiale et
équipementiers,
- construction navale et équipementiers,
- construction ferroviaire et équipementiers,
- environnement et énergie,
- nucléaire,
- agro-alimentaire,
- machinisme agricole,
- secteur médical,
- électroménager,
- sports et loisirs,
- BTP et équipementiers,
- déconstruction et recyclage.
Quel que soit le secteur industriel, les mêmes grandes étapes structurent le cycle de vie du produit, il est donc
apparu opportun de décliner le référentiel d’activité et de compétences autour de ces grandes étapes, à savoir :
- conception,
- industrialisation (Méthodes : process, produit, atelier fabrication, maintenance et qualité),
- gestion de production (Ordonnancement, Planification, Approvisionnement) et de flux,
- contrôle, qualité, métrologie, sécurité environnementale.
Il convient d’intégrer à tous ces domaines les aspects de sécurité (personnes et biens), l’ergonomie et le
développement durable dans le respect des normes et directives internationales.
Le diplômé DUT GMP sera capable :
- de comprendre « le système entreprise » et ses interactions avec son environnement,
- de récolter et transmettre de l’information (en français et en anglais),
- de dialoguer et d’argumenter avec différents spécialistes (en français et en anglais),
- de choisir et adapter ses outils aux différentes situations,
- d’acquérir de nouveaux savoirs et compétences,
- de travailler en équipe et d’être force de proposition dans ce cadre,
- de travailler dans un environnement transnational ou international.

Télécharger cette fiche

Public concerné

  • formation initiale

Formation à distanceNon

Nature de la formationDiplôme d'université homologué

Certifications possibles

  • TOEIC
  • CLES

Langue(s) d'enseignementFrançais

StageObligatoire (10 semaines)

Stage à l'étrangerPossible

Début de la formation3 septembre 2018

Organisation

Contenu de la formation

Le cursus est organisé en 4 semestres et comporte 1 800 h de formation encadrée, 300 h d’activités de synthèse
(Projet tutoré) et 10 semaines minimum de stage en milieu industriel.
La filière GMP ne comporte pas d’option. Dans le cadre de l’adaptation à l’environnement, 20% maximum de
l’horaire total (1800 h) peuvent, le cas échéant, orienter la formation, notamment en fonction du tissu industriel
local.
Le Programme Pédagogique National est constitué par un coeur de compétences représentant 85% du volume
horaire d’enseignement encadré et par un ensemble de modules différenciés représentant 15% du volume horaire
à choisir en fonction du Projet Personnel et Professionnel de l’étudiant.
Le parcours de formation conduisant au DUT est constitué d’une majeure, qui garantit le coeur de compétence du
DUT, et des modules complémentaires. Ces modules complémentaires sont destinés à compléter le parcours de
l’étudiant qu’il souhaite une insertion professionnelle (Renforcement des Compétences Professionnelles : RCP) ou
qu’il souhaite une poursuite d’études vers d’autres formations de l’enseignement supérieur.
Dans le cas d’une poursuite d’études, les modules complémentaires visent soit la poursuite d’études vers un
niveau 2 de qualification (Approfondissements Technologiques : AT), soit une poursuite d’études vers un niveau 1
de qualification (Ouverture Scientifique : OS). Dans l’un ou l’autre cas les capacités complémentaires attendues
sont de nature fondamentale, transversale et disciplinaire.
Les enseignements sont regroupés en 3 ou 4 Unités d’Enseignement (UE), en fonction des semestres, composées
de plusieurs modules.
L’Unité d’Enseignement 1 (UE1) regroupe les enseignements liés à la conception des produits.
L’Unité d’Enseignement 2 (UE2) regroupe les enseignements liés à l’industrialisation et la gestion des process.
EIle permet à l’étudiant de comprendre le milieu industriel et son environnement.
L’Unité d’Enseignement 3 (UE3) regroupe les enseignements transversaux et fondamentaux. En outre, elle induit
le sens de la communication et de l’organisation pris au sens managérial.
L’Unité d’Enseignement 4 (UE4) constitue une mise en situation en milieu industriel. L’ensemble des compétences
acquises et le sens de l’autonomie de l’étudiant seront développés au sein de l’entreprise.
Un module se caractérise par :
- un intitulé,
- un horaire, ventilé en Cours Magistraux (CM)/Travaux Dirigés (TD)/Travaux Pratiques (TP),
- un objectif,
- des compétences visées,
- des pré-requis,

- un contenu qui précise les thèmes abordés,
- des modalités de mise en oeuvre,
- des prolongements possibles,
- des mots clés.

Contrôle des connaissances

Le stage en milieu industriel sera encadré par une convention. Il doit être le moment privilégié de découverte de
l’entreprise, de ses réalités et d’immersion en milieu industriel. Le choix du terrain de stage effectué par l’étudiant
est vérifié de façon à ce que le stage soit également une source de formation complémentaire et de
perfectionnement. Le stage fera l’objet d’un suivi par un enseignant : contacts téléphoniques et visite dans
l’entreprise dans la mesure du possible. Il fera l’objet d’un encadrement par un tuteur industriel. L’évaluation sera
effectuée conjointement par les tuteurs industriel et enseignant sur la base d’un rapport écrit et d’une soutenance
orale à l’aide de fiches d’appréciations.
Les projets tutorés sont des activités de synthèses qui s’intègrent dans les UE 1, 2 ou 3 selon le semestre. Il est
fortement recommandé que les thèmes des projets des semestres 3 et 4 soient fournis par des entreprises,
laboratoires de recherche, associations, institutions ou collectivités. Des challenges inter départements ou
compétitions nationales et internationales pourront également être support.
Le groupe d’étudiants chargé d’un projet doit mettre en application les méthodes d’analyse, d’organisation
collective, de conduite de réunion sur des cas industriels concrets. Les projets feront l’objet d’un encadrement et
d’une évaluation. Le choix des projets revêt une importance particulière : les projets retenus ne doivent pas être
trop ambitieux de façon à ce qu’ils soient menés à terme et doivent cependant constituer une véritable synthèse
des enseignements dispensés.

Stages

Le stage en milieu industriel sera encadré par une convention. Il doit être le moment privilégié de découverte de
l’entreprise, de ses réalités et d’immersion en milieu industriel. Le choix du terrain de stage effectué par l’étudiant
est vérifié de façon à ce que le stage soit également une source de formation complémentaire et de
perfectionnement. Le stage fera l’objet d’un suivi par un enseignant : contacts téléphoniques et visite dans
l’entreprise dans la mesure du possible. Il fera l’objet d’un encadrement par un tuteur industriel. L’évaluation sera
effectuée conjointement par les tuteurs industriel et enseignant sur la base d’un rapport écrit et d’une soutenance
orale à l’aide de fiches d’appréciations.
Les projets tutorés sont des activités de synthèses qui s’intègrent dans les UE 1, 2 ou 3 selon le semestre. Il est
fortement recommandé que les thèmes des projets des semestres 3 et 4 soient fournis par des entreprises,
laboratoires de recherche, associations, institutions ou collectivités. Des challenges inter départements ou
compétitions nationales et internationales pourront également être support.
Le groupe d’étudiants chargé d’un projet doit mettre en application les méthodes d’analyse, d’organisation
collective, de conduite de réunion sur des cas industriels concrets. Les projets feront l’objet d’un encadrement et
d’une évaluation. Le choix des projets revêt une importance particulière : les projets retenus ne doivent pas être
trop ambitieux de façon à ce qu’ils soient menés à terme et doivent cependant constituer une véritable synthèse
des enseignements dispensés.

Programme

Admission

Condition d'accès

L’accès à la formation du DUT Génie Mécanique et Productique s’adresse aussi bien à des titulaires de baccalauréat scientifique ou technologique qu’à une reprise d’études dans le cadre de Validations d’Acquis.

Public cible

L’accès à la formation du DUT Génie Mécanique et Productique s’adresse aussi bien à des titulaires de
baccalauréat scientifique ou technologique qu’à une reprise d’études dans le cadre de Validations d’Acquis.

Et après

Poursuite d'études

Le DUT GMPid prépare à être un acteur polyvalent au sein de l'ensemble de la chaîne de production.

Les étudiants sont formés à la conception d'objet (soutenue par une initiation au design industriel) mais se concentrent avant tout sur ce qui fait la vraie valeur d'un projet : sa réalisation.

La formation constitue donc une préparation concrète, non seulement au travail de bureau d'étude, de planification et de suivi, mais aussi à la fabrication en atelier de pièces complexes usinées assemblées et finies (moules d'injection, pièces industrielles...).

À la suite des cette formation, 25,5% des étudiants poursuivent leurs études durant une année supplémentaire en licence ou licence professionnelle (type maquettiste numérique), 64,2% ajouteront 2 années ou plus à leur cursus en intégrant des écoles d'ingénieur telles que les Arts et Métiers, les INSA ou l'EIA, enfin, 10,2% d'entre eux s'insèreront directement dans la vie active.

Insertion professionnelle

Parmi les secteurs d'activités recrutant le plus à l'issue de cette formation, on peut citer :

  • l'industrie, tous domaines confondus
  • Les transports et automobile
  • l'aéronautique et l'espace
  • l'agroalimentaire
  • Le domaine technico-commercial
  • la santé

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Angoulême
  • Responsable du parcours

Autres contacts

Yves Dubet , chef du département : yves.dubet@univ-poitiers.fr

Logo

Nous contacter

15, rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France
Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 50

Suivez-nous